A propos

Toutes entreprises existent pour faire des affaires (Business First concept, business stic). Pour atteindre leurs objectifs stratégique, économique et tactiques, elles privilégient sans cesse développement, rationalisation, optimisation de l’ensemble de leurs modèles et ressources (principes, pratiques, méthodes et moyens) pour espérer réussir a devenir agile et performante, et finalement garantir ces objectifs d’affaires. Mais elles doivent aussi composer avec les aspects spécifiques des métiers qui la composent et des outils toujours plus sophistiqués. Comment concilier ces objectifs et ces contraintes à la fois concomitants et concourants?

Rationaliser, Optimiser, Mutualiser, Réutiliser, Exigence, Excellence et Élégance sont des objectifs quotidiens pour ne pas sombrer dans le chaos. A présent et de plus en plus, tout doit fait pour atteindre ces objectifs sans être contraint par les technologies. Mais voilà, souvent:

“Par défaut l’outil fait défaut, l’imperfection n’empêche jamais de fonctionner, mais dans beaucoup de circonstances, cela peut coûter”.

N’oublions pas que nous sommes des outils au même titre que les objets qui nous entourent et que souvent: “nous sommes des outils utilisant et produisant des outils, Les systèmes et technologies que nous concevons sont a l’image de notre intelligence”.

Ce blog propose un débat a propos de la sémiotique* de la systémique* et de ces incessantes considérations, sur l’Art et la Manière d’atteindre les objectifs d’affaire avec des outils non contraignants, si toutefois cela est possible.

Modèles, Méthodes et Moyens sont, eux mêmes, régulièrement sujets aux changements issus de la détection de défauts et de la nécessité d’améliorations, dictés par des intervenants différents, exprimant souvent une même chose de trente six mille manière différentes, nous faisant croire que rien n’est jamais pareil, alors qu’il en est rien, que les paradigmes se concurrencent alors qu’ils que bien souvent ils se complètent. Les systèmes ont souvent beaucoup de choses en communs, il suffit de les trouver. C’est l’objet de l’étude des similarités d’objectifs et propriétés structurels, informationnels et fonctionnels des systèmes amène la simplification et la simplicité des modèles. Elle repose sur la sémiologie, ou sémiotique, incluant la sémantique, qui étudie les relations souvent houleuses et chaotique entre signifiant (l’objet), signifié (comment nous nous représentons le signifiant) et interprétation (nous).

Le risque de produire indéfiniment des choses identiques mais formuler différemment induit inévitablement duplication, prolifération, dispersion des modèles pour un même objectif (signifiant). La diversité des signifiés concernant un seul signifiant est chose courante et provoque inévitablement incompréhensions, ambiguïtés et incohérences. N’est-ce pas vecteur de grandes complications ? Souvent on entend “faire simple et rester pragmatique”, mais comment faire concrètement?

L’entreprise, comme bien d’autres choses, est une bête complexe. Dans un monde complexe, le pragmatisme commence par prendre conscience qu’il est souvent “simple de faire compliqué et compliqué de faire simple”. Mais pas d’inquiétude, nous avons les moyens effectivement de simplifier pour finalement faciliter les choses. Cependant il y a l’art et la manière et souvent “l’outil fait défaut” pour pratiquer un art exigeant c’est un long parcours semé d’embûches ou l’expérience est la récompense. toutefois il y expérience et expérience. Nous disons toujours: “cela finit toujours par marcher, mais quel effort et quel prix y avez-vous mis et surtout êtes vous sur de demain?”.

Pour faire simple il faut revenir aux fondamentaux! Cela est possible si nous procédons à une véritable mutualisation et ça c’est tout un art ! Cela veut dire que nous devons nous poser concrètement la question mettant en place, au travers d’un schéma directeur d’entreprise, par exemple, un processus d’identification de ce qui n’est pas mutualisé et ce qui doit absolument l’être. Cela ne s’arrête pas aux technologies, cela concerne l‘ensemble des services de processus de l’entreprise et en particulier le processus d’informatisation et surtout la meilleure manière de spécifier systèmes et technologies selon une approche systémique.

La sémiotique et la sémantique générale appliquées au SI du SI, et le SI lui même, des STIC des entreprises, il est alors possible de crée principes et pratiques dans une unité et une dynamique d’entreprise entre tous les intervenants.

La vision et l’approche “Business First” est de tout faire pour livrer des outils satisfaisant les objectifs d’affaire de l’entreprise quelques soient les outils pour construire les outils utiles aux objectifs d’affaire de l’entreprise.

L’entreprise connaît ces processus d’affaire; elle demande seulement à les informatiser.

Souvent les entreprises prennent le temps de la rigueur au démarrage, mais les précipitations relative au quotidien et aux exigences de livraison, délais et coûts amputent sérieusement la rigueur naissante de ces objectifs initiaux et s’étiole dans le temps. Nous devons donc acquérir les bons réflexes très rapidement pour espérer assurer la qualité dans l’agilité. Les bons réflexes repose sur l’acquisition (éducation, apprentissage) de bons modèles peu nombreux, simples et uniformes tout en garantissant la connaissant de la complexité des systèmes.

“Un système facile a comprendre et un système facile a changer”.

Ce qui est dit précédemment n’est pas une élégance d’esprit. Derrière ces paraphrases, il y a un vrai constats et une vrai frustration et un vrai désespoir d’obtenir des résultats, non pas à la perfection, mais au moins à l’excellence et l’élégance. Derrière il y a une prise de conscience qui amène à cette règle d’or que nous devrions suivre systématique

“développer pour ne plus développer”

L’agilité ce n’est pas seulement une affaire gestion de projets, agiles ou pas d’ailleurs, c’est aussi des technologies agiles, des ressources agiles. En fait tout demande à être agile. Mais l’agilité n’est possible qu’en évitant a tout prix la complication de la complexité. mais faire simple ne veut pas dire non plus amputer la connaissance de la complexité. C’est un ensemble de domaines et de facteurs tous interconnectés dans un réseau de compétences et d’efficacité diversifiées. Coordonner l’ensemble est complexe. Le moindre maillon faisant défaut et tous l’édifice s’affale. Les technologies agiles apportent qualité, performance et maturité aux entreprises. Diminuer la part de développement, augmenter les solutions sur étagères prêtes à l’emploi et leur assemblage, leur intégration dans le réseau de services du SI. faire un SI du SI.

Développer pour ne plus développer doit être la fil conducteur incontournable. Difficile ?

BusinnessSTIC, think, build, run agiles technologies a pour objectif de présenter, de débattre, d’éclaircir, de vulgariser les principes de gouvernance, d’organisation et de pratiques technologiques du point de vue opérationnel dans un cadre MDE pour BMP/SOA pour atteindre les objectifs tant désirés.

“L’entreprise est déjà ACM, BMP, SOA”

Devenir experts en gouvernance, ingénierie et gestion de connaissance pour l’urbanisation et l’architecture orientées services, en processus et ingénieries industriels d’informatisation, basés sur les modèles utiles. La meilleure manière d’aborder la convergence MDE, ACM, BPM, SOA pour servir les intérêts et les objectifs d’affaires des entreprises dans des infrastructures étendues et complexes en privilégiant l’approche progressive dans une stratégie globale est de revoir les modèles selon une approches sémiotique.

Les opinions transmissent ici ne sont que des opinions, forgées par 20 années d’expérience opérationnelle soutenue et concrète. Le débat est ouvert et doit être constructif, pour trouver des technologies agiles pouvant servir rapidement et efficacement les objectifs de l’entreprise. Elles ont pour but essentiel de partager des points de vue. Garder votre libre arbitre et débattons en toute convivialité.

Note : Concernant la petite entrée en matière dans l’entête du blog, Nous avons avons trop souvent entendu “ça ne marche pas !” ou “ça ne marchera jamais !”, ayant toujours apprécié de et surtout su démontrer le contraire, nous avons défini les technologies comme telles. Tous les jours sont riches d’enseignement et font évoluer les consciences, sachons capter les bénéfices.

Nous sommes éclaireurs éclairés capable d’analyses précises et redoutables, chassant toutes redondances, lourdeurs, confusions et désordres, basé sur une méthode de recherche des similarités des objectifs et propriétés structurels, informationnels et fonctionnels (SIF) de tous éléments de systèmes pour adresser le principe de simplicité dans un monde complexe, trouvant l’équilibre nécessaire et indispensable entre complexité et efficacité.

Expérience forgée et formalisée a la lecture et l’application des principes et praitques publiés par des travaux tels que Zachman, TOGAF, ITIL, FEAF, Ceisar, etc. nous nous distinguons comme optimiseur et facilitateur dont les objectifs sont simplicité et qualité dans l’Agilité.

D’autres sites complètent et renforcent ce blog:

it4soa : débat sur les technologies de l’information pour SOA.

Draw Code Zone : débat concrètement sur les principes et solutions pour réduire voir éliminer tout codage.

*sémiotique: “Science générale des modes de production, de fonctionnement et de réception des différents systèmes de signes qui assurent et permettent une communication entre individus et/ou collectivités d’individus. Elle permet de concevoir et maintenir des modèles simple, uniforme et universel”.

*systémique : “Etude ou façon de penser les sujets complexes privilégiant une approche globale, holistique, la multiplication de perspectives selon différentes dimensions ou à différents niveaux d’organisation, et surtout la prise en compte des relations et interactions entre composants. Grâce à cette façon multiple et globale d’observer, la systémique permet d’aborder des sujets complexes réfractaires à une approche analytique qui tend à découper le tout en parties indépendantes, ou à d’autres formes de réductionnisme” wikipédia.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s